La greffe de cornée

Qu’est-ce que la cornée ?

La cornée est la membrane antérieure et transparente de l’oeil. C’est par elle que la lumière pénètre, nous permettant ainsi de voir clairement. La cornée peut être atteinte d’opacification, de déformation ou de cicatrices suite à une blessure, une maladie ou une affection héréditaire.

L’opacification de la cornée, comme du givre sur une vitre, empêche le passage de la lumière vers le fond de l’oeil, réduisant l’acuité visuelle parfois même jusqu’à la cécité. En outre, les blessures et les maladies cornéennes peuvent être très douloureuses, c’est sans doute une des plus fortes douleurs que l’on connaisse.

Qu’est-ce qui peut blesser la cornée ?

Les couteaux, stylos et autre objets pointus peuvent causer de graves blessures cornéennes. Les feux d’artifices, les explosions de batteries, les produits chimiques caustiques, particulièrement les alcalins, peuvent également créer de graves cicatrices. En première urgence, il faudra rincer abondamment les yeux s’ils ont reçu des projections de produits caustiques. Le port de lunettes de protection ainsi que bien d’autres mesures de sécurité appropriées aux manipulations de substances à risques permettent d’éviter les blessures de cornée.

Quelles sont les causes de maladies et dégénérescences cornéennes ?

Des infections dues aux bactéries, virus ou microbes sont souvent la cause de graves ulcérations et troubles cornéens. La clarté et la santé de la cornée peuvent être affectées par une anomalie de croissance de celle-ci (le kératocône), une éventuelle dégénérescence consécutive à une opération de cataracte (oedème cornéen) ou d’autres maladies dues à l’âge.

Certaines affections cornéennes héréditaires entraînent une opacification de la cornée et la perte de la vue.

Qu’est-ce qu’une greffe de cornée ?

Quand une cornée est opacifiée, il n’existe à l’heure actuelle qu’une issue pour recouvrer la vue : son remplacement, c’est-à-dire la transplantation de cornée. La transplantation cornéenne (kératoplastie) est celle de toutes les greffes de tissu humain qui réussit le mieux.

On estime que 15 à 20000 transplantations de cornées sont réalisées chaque année aux États-Unis. Les chances de réussite dépendent de la cause de l’opacification. Par exemple, la transplantation cornéenne pour cause de dégénérescence consécutive à une opération de cataracte, et celle pour traitement d’un kératocône ont toutes deux de bons résultats, alors que suite à des brûlures chimiques, elle a de moins bonnes chances de succès.

Comment sont réalisées les greffes cornéennes ?

Le tissu cornéen destiné à la transplantation provient d’une banque des yeux. Le greffon ne peut être prélevé que sur l’oeil sain d’une personne décédée, qui a eu la générosité avant sa mort de se proposer comme donneur. Les noms des patients devant subir une kératoplastie sont répertoriés sur une liste d’attente jusqu’à ce que le tissu soit disponible.

L’opération consiste à transférer la partie centrale de la cornée de l’oeil du donneur à l’oeil du patient.

Rapidement après l’opération le patient peut vivre normalement et reprendre ses activités.
La restitution d’une bonne vision après transplantation cornéenne peut prendre jusqu’à un an après l’opération, selon l’état général du patient et la bonne santé de son oeil.

Comme dans tous les cas de transplantations, il peut y avoir un rejet du greffon. Les principaux signes de rejet sont la rougeur de l’oeil ou le brouillard de la vue. Si cela arrive, il est primordial de retourner consulter votre ophtalmologue même si plusieurs années se sont écoulées depuis l’opération.

Intervention du trépan pour détacher la cornée abîmée

Mise en place du greffon de substitution