Promotion de Noël - Du 13 au 22 Décembre

1 Botox + 1 Acide hyaluronique = 500 CHF ! Plus d'informations

Votre ophtalmologue et expert de l'oeil en Valais

Traitement du bruxisme

Prendre rendez-vous

Dr Pierre Coulon

Ophtalmologie / Oculoplastique, Chirurgie Orbito-palpébrale
Voir le profil

Epidémiologie

Le bruxisme affecte aussi bien les enfants (14 %) que les adultes (8 % entre 20 et 50 ans), et il touche les deux sexes. 60 à 70 % de la population aurait eu au moins un épisode de bruxisme au cours de sa vie, sans compter une activité rythmique des muscles masticateurs enregistrée pendant le sommeil qui touche jusqu’à 56 % de la population. L’âge le plus commun d’apparition se situe entre 17 et 20 ans, la rémission spontanée survenant généralement après 40 ans à 50 ans dans le cas du bruxisme chronique, mais elle peut se produire à tout moment de la vie. Un sondage-analyse auprès de 70 dentistes révèle que chaque dentiste a en moyenne 7 patients atteint de Bruxisme.
Moins de 50% des bruxismes sont traitées.

Conséquences et effets secondaire du Bruxisme

Conséquences médicales d’une dysfonction occlusale (« malocclusion ») :
• Nécroses aseptiques de dents, suite à des micro-traumatismes répétés
• Récession parodontale ou déchaussement d’une ou de plusieurs dents, d’origine non infectieuse
• Mise en souffrance et dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire (craquements, douleurs, ressauts)
• Vrille et déséquilibre de la posture se traduisant par des problèmes musculo-tendineux (recours inconscient aux semelles orthopédiques, contractures, claquages, foulures, tendinite, arthrite, arthrose)
• Dyskinésie occulomotrice et troubles de l’accommodation visuelle
• Maux de tête, céphalées, migraines, douleurs posturales diverses, dans les muscles cervicaux (nuque) et les épaules en particulier
• Ronflements, apnée du sommeil, acouphènes
• Dégradation à terme de l’état général avec évolution possible vers la fibromyalgie dans sa forme de fatigue chronique
• Sommeil perturbé par les myalgies posturales (douleurs musculaires, crampes) et surtout en fin de journée : endormissement pénible, réveils nocturnes, fatigue chronique et dépression
Problémes au niveau des articulations temporo-mandibulaires :
L’ATM est l’articulation entre la mandibule et le crâne. Le fait de bruxer sollicite ces articulations de manière trop importante. Il peut alors apparaître le dysfonctionnement de l’appareil masticateur (DAM) avec des symptômes suivants :
– claquements à l’ouverture de la bouche, généralement non douloureux
– blocage : on n’arrive plus à ouvrir la bouche complètement
– blocage bouche ouverte : on ne peut plus refermer la bouche
– usure des dents, parfois de manière importante, pouvant aller jusqu’à la nécrose
– usure et fracture des prothèses dento-portées (bridge) et implanto-portées (prothèses sur implant) : échec implantaire, problèmes parodontaux (récessions parodontales = « déchaussement » des dents. Le stress constitue une orientation étiologique nouvelle de certaines atteintes parodontales)

Problèmes Généraux

  • Céphaleés matinales voir journalières chroniques
  • Douleurs vertébrales et raideurs musculaires, surtout au réveil ;
  • Perturbation du contrôle postural ;
  • Syndromes cognitifs par perturbation de la voie neurologique de la proprioception des muscles oculomoteurs ;
  • Troubles de la convergence visuelle 
  • Ronflements, Apnée du sommeil
  • Accouphènes
  • Fatigue chronique lié à une mauvaise qualité du sommeil 

En Pratique

Une injection de toxine botulique (Botox) au niveau des muscles masseter permet de rétablir l’équilibre entre les muscles abaisseurs et élévateurs de la mâchoire et de diminuer la force de contraction des muscles de l’appareil masticateur. En rétablissant l’équilibre entre les muscles abaisseurs et élévateurs de la mâchoire, les injections de toxine botulique (Botox) permettent de diminuer la force de contraction des muscles de l’appareil masticateur, de corriger l’hypertrophie du muscle masséter de façon à rétablir l’harmonie du tiers inférieur du visage et de soulager les douleurs au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire.

Efficacité de la toxine botulique dans le traitement du bruxisme

Les injections permettent ainsi dans certains cas de faire cesser le bruxisme. L’injection de botox apparait alors comme une alternative au port diurne d’une gouttière.

Les injections de Toxine Botulique ne nécessitent aucune anesthésie. On utilise des aiguilles extrêmement fines et indolores. La toxine botulique est injectée spécifiquement dans le muscle concerné et en quantité concentrée de façon à éviter sa diffusion aux muscles de la mâchoire qui ne sont pas la cible du traitement.

Comme pour la médecine esthétique, le résultat d’un traitement du bruxisme par botox n’est pas définitif. Il est nécessaire de précéder à d’autres injections pour faire perdurer le résultat souhaité, en moyenne tous les 9 à 12 mois dépendamment du retour des symptômes : l’effet de la toxine botulique sur le bruxisme est en général plus long que l’effet esthétique.

Le coût de la séance : 495 CHF
Les retouches 8 à 10 jours après sont gratuites

027 324 44 60 Contact

Contact

Prenez rendez-vous dès maintenant dans l’un de nos centres

Prendre rendez-vous

Si vous avez des questions d'ordre médical, appelez-nous